Généralités Environnement

Un nouveau rapport publié par Fondation Transformers enquête sur l'utilisation - et la mauvaise utilisation - des données sur la durabilité du secteur du coton et vise à doter les marques, les journalistes, les ONG, les consommateurs, les fournisseurs et autres des compétences et de la compréhension nécessaires pour utiliser les données de manière précise et transparente.

Le rapport, Coton : une étude de cas sur la désinformation démystifie certains des « faits » communément partagés sur la production de coton et de textile, tels que l'idée que le coton est une « culture assoiffée » par nature, ou la quantité d'eau nécessaire pour créer un t-shirt. Il aborde également les allégations fréquemment citées concernant l'utilisation de pesticides dans la culture du coton. Dans les deux cas – eau et pesticides – le rapport vise à fournir des allégations actuelles et précises ainsi que des conseils sur la façon de les utiliser sans induire le public en erreur.

Damien Sanfilippo, directeur principal des programmes de Better Cotton, a contribué au rapport et est cité tout au long de :

« Tout le monde s'intéresse aux données. Et ça tombe bien, car ça veut dire que tout le monde a un intérêt pour le développement durable. Mais utiliser correctement les données est une compétence. Droit? Et cela doit être fait de manière scientifique.

Les auteurs terminent par un ensemble d'appels à l'action, notamment pour :

  • Envoyer des informations et de nouvelles données à la fondation
  • Rendre les données sur les impacts environnementaux open source et accessibles au public
  • Co-investir pour combler les lacunes en matière de données
  • Établir un vérificateur mondial des faits de la mode

tu peux consulter le rapport ici.

Transformers Foundation 'représente la chaîne d'approvisionnement du denim : des agriculteurs et fournisseurs de produits chimiques aux usines de denim et aux usines de jeans'.

Partagez cette page