Partenaires

La coopérative Sarob est le partenaire d'exécution de BCI au Tadjikistan. Nous avons rencontré Tahmina Sayfullaeva, vice-présidente et coordinatrice BCI de la coopérative Sarob, pour discuter des progrès de l'organisation à ce jour.

Parlez-nous de votre organisation.

Sarob est une organisation d'agronomes fournissant des conseils agricoles aux producteurs de coton au Tadjikistan. Notre objectif est le développement global de l'agriculture à travers le renforcement des capacités, l'amélioration de l'accès au marché et l'assurance que les producteurs de coton ont accès aux intrants agricoles nécessaires. Dans le cadre de notre travail, nous proposons une formation théorique et pratique et aidons les agriculteurs à mettre en œuvre de nouvelles technologies et machines grâce à des démonstrations sur le terrain.

Parlez-nous du partenariat de la Coopérative Sarob avec Better Cotton Initiative et des progrès réalisés à ce jour.

En 2013, Sarob a décidé de rejoindre la BCI afin de créer de meilleures conditions pour la production de coton, d'augmenter les rendements du coton et de fournir aux producteurs de coton l'accès à un nouveau marché international pour le meilleur coton – du coton produit conformément aux principes et critères du meilleur coton de la BCI. Nous avons eu le soutien de la Société allemande pour la coopération internationale (GIZ) et du Cadre et financement pour le développement du secteur privé (FFPSD) pour mettre en œuvre le programme BCI au Tadjikistan. En 2017, nous avons travaillé avec 1,263 17,552 agriculteurs agréés BCI couvrant une superficie de 103 100 hectares. Les agriculteurs BCI sont regroupés en quatre unités de producteurs dans les régions de Khatlon et de Sughd et les petits agriculteurs sont organisés en XNUMX groupes d'apprentissage plus petits et formés par XNUMX animateurs de terrain. Au cours de la saison 2016-17, les agriculteurs BCI au Tadjikistan ont utilisé en moyenne 3 % d'eau en moins, 63 % de pesticides en moins et ont enregistré des rendements 13 % plus élevés et une augmentation de 48 % des bénéfices par rapport aux agriculteurs de comparaison.

Avez-vous un défi de développement durable spécifique auquel vous vous adressez en priorité ?

Nous accordons une grande importance à la gestion et à l'efficacité de l'eau dans le cadre de notre travail de gestion agricole au Tadjikistan. Notre méthodologie est basée sur la mise en œuvre de dispositifs de mesure de l'eau faciles à construire et peu coûteux pour les agriculteurs. Depuis 2016, nous travaillons avec The Water Productivity Project (WAPRO), une initiative multipartite visant à résoudre les problèmes d'efficacité de l'eau dans la production de riz et de coton en Asie - l'initiative est mise en œuvre par Helvetas au Tadjikistan.

 

Partagez cette page