Environnement

Tous les travailleurs ont droit à un travail décent – ​​un travail qui offre un salaire équitable, la sécurité et des chances égales d'apprentissage et de progression, dans un environnement où les gens se sentent en sécurité, respectés et capables d'exprimer leurs préoccupations ou de négocier de meilleures conditions. Aider les agriculteurs BCI à promouvoir le travail décent est essentiel pour améliorer le bien-être et les moyens de subsistance des agriculteurs et des travailleurs. C'est pourquoi il est l'un des six Better Cotton Standard System Principes de fabrication, et une partie importante de la formation que nous dispensons via nos IP.

Les producteurs de coton du monde entier sont confrontés à de multiples défis en matière de travail décent, allant de la protection des travailleurs contre l'exposition aux pesticides, la discrimination à l'égard des femmes et la fourniture de transports, de nourriture et d'hébergement adéquats aux travailleurs saisonniers, à l'identification et à la prévention du travail des enfants.

Pour promouvoir le travail décent en Turquie, le partenaire de mise en œuvre de la BCI, IPUD (Association des bonnes pratiques cotonnières) effectue des visites sur le terrain et organise des événements de formation pour sensibiliser les agriculteurs de la BCI aux problèmes d'actualité. En 2016, elle s'est appuyée sur ces efforts en élaborant un programme complet de formation au travail décent, en partenariat avec la Fair Labor Association (FLA), couvrant un large éventail de sujets liés au travail décent. Pour toucher le plus grand nombre de personnes possible, l'IPUD a entrepris de préparer les gestionnaires d'unités de producteurs (UP) et les animateurs de terrain à former et à partager leurs connaissances avec d'autres agriculteurs et travailleurs.

Premièrement, l'IPUD a dispensé trois jours de formation de « formation des formateurs » à 64 gestionnaires d'UP et animateurs de terrain dans les régions d'Aydın et de Şanlıurfa. Grâce au matériel d'apprentissage développé en partenariat avec la Fair Labor Association (FLA), les agriculteurs ont été informés des problèmes de travail décent liés à l'agriculture et au coton, des différences régionales et des critères BCSS, ainsi que des réglementations internationales, nationales et locales. Les participants ont également pu échanger des connaissances et apprendre les meilleures techniques pour former les agriculteurs et les travailleurs. Ils ont également appris à surveiller le respect des normes de travail décent sur le terrain et à établir des partenariats avec des ONG pour améliorer les conditions de travail.

Avec l'appui de l'IPUD et de la FLA, chaque unité de producteurs a organisé une formation sur le terrain pour ses agriculteurs et ses ouvriers tout au long de la saison, en l'adaptant à leurs besoins. Par exemple, les travailleurs saisonniers, qui aident à irriguer les cultures, ont appris à obtenir des permis de travail et un salaire équitable, tandis que les travailleurs permanents, qui aident généralement au désherbage et à la récolte, se sont concentrés sur les questions contractuelles. Certaines UP ont également invité des médecins locaux à organiser des séances supplémentaires sur la santé et la sécurité.

Au total, 998 personnes ont participé à la formation, et les résultats sont déjà visibles. Certains responsables d'UP améliorent les conditions contractuelles et proposent des contrats aux travailleurs migrants. Ailleurs, ils ont amélioré les conditions de vie et de transport des travailleurs saisonniers.

« Suite à la formation, nous avons remarqué une amélioration significative de la sensibilisation aux problèmes du travail décent parmi les agriculteurs et les travailleurs », déclare Ömer Oktay, spécialiste de la formation sur le terrain et du renforcement des capacités de l'IPUD. « Nous encouragerons les directeurs d'unité de production à tirer parti de ce succès en continuant de partager chaque année leurs connaissances du travail décent avec les agriculteurs et les travailleurs. »

Partagez cette page