Formation

 
En 2017, le ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) a financé trois projets BCI au Pakistan, dans le but d'améliorer l'accès aux marchés mondiaux du coton pour les agriculteurs pakistanais. Sous l'égide du projet, la Better Cotton Initiative et Cotton Australia, l'organisme des producteurs de coton australiens, ont collaboré sur un nouveau modèle de partage des meilleures pratiques de production de coton. Le projet visait à créer un échange de connaissances efficace entre les agriculteurs australiens et pakistanais et à améliorer la réputation mondiale du coton.

Dans le cadre du projet, en avril de cette année, le Dr Shafiq Ahmad, directeur national de BCI Pakistan ; Bilal Khan, un producteur de coton progressiste du Pakistan et membre du Conseil de la BCI ; Dr Saghir Ahmad, directeur de l'Institut de recherche sur le coton à Multan, Pakistan ; et Rajesh Kumar, un responsable de l'unité des producteurs de coton de l'Inde, ont assisté à la visite annuelle de la ferme de Cotton Australia.

Aux côtés de représentants de marques australiennes de mode et de vente au détail telles que Country Road Group, Hanes, Jeanswest, RM Williams et Sportscraft, le groupe a visité des fermes cotonnières, une usine d'égrenage de coton, une installation de production de semences et la Cotton Research and Development Corporation. Ils ont également rencontré des agriculteurs, des agronomes et des consultants pour discuter de la technologie de production du coton et de la gestion des aleurodes.

Les agriculteurs australiens ont partagé leurs connaissances sur :

  • Culture traditionnelle vs agriculture mécanisée ;
  • Meilleure gestion des cultures ;
  • Utilisation de la technologie pour accroître la durabilité de la production de coton ;
  • Gestion des aleurodes et autres ravageurs du coton;
  • Recherche et développement sur le coton; et
  • Production, transformation et distribution de graines de coton.

Le Dr Shafiq Ahmad pense que les projets de partage des connaissances entre les pays présentent de nombreux avantages. « Ce voyage a ouvert de nombreuses nouvelles opportunités. Nous avons acquis des connaissances précieuses sur la production de coton, la gestion des cultures et la lutte antiparasitaire plus durables que nous pouvons emporter et mettre en œuvre au Pakistan et en Inde. Ce projet a également ouvert une nouvelle direction pour la recherche sur le coton qui conduira à une collaboration plus poussée entre les scientifiques pakistanais et australiens », a-t-il déclaré.

Bilal Khan a commenté : « J'ai eu une visite très instructive et agréable de la ceinture de coton australienne. La sophistication de la technologie utilisée en Australie est extrêmement intéressante. Je tiens à exprimer ma gratitude à Cotton Australia et BCI pour avoir rendu ce voyage possible. Il ne faudra pas longtemps avant que les avantages de cette initiative ne se concrétisent.

Partagez cette page